samedi 30 juillet 2016

30/07 - ATTAQUE TERRORISTE DE MUNICH :
VOICI POURQUOI ELLE A EU LIEU
ET QUI L’A EXÉCUTÉE.



Tous les attentats poursuivent toujours les mêmes buts : provoquer la 3 ème guerre mondiale contre l'Islam, nous désarmer, semer la peur qui fait de nous des esclaves obéissants...
Il est curieux qu'en France, il n'y ait eu aucun attentat pendant l'Euro de foot. Il faut dire que notre président Hollande adore le foot.
Tiens, Thierry Mesyssan s'est fait la même réflexion ! :

Dimanche, 24 juillet 2016- (Before It's News) 
Maintenant nous savons pourquoi ils ont exécuté ce massacre d’enfants à Munich
Chaque coup monté d’une fusillade de masse a un ou des but(s) explicite(s), particulièrement quand il concerne des enfants
La distraction, la diversion, le détournement sont toujours en jeu, mais ne sont pas nécessairement la raison première des attaques terroristes.

État de la nation, le 24 juillet 2016
Pour les non-initiés, la BBC (British Broadcasting Corporation) est le principal organe de propagande des grands médias de masse, et ceci depuis sa conception.
Dès que la BBC annonce avec tambours et trompettes un reportage d’information de proportion mondiale, vous savez qu’elle sert d’instrument au projet du Nouvel Ordre Mondial se déroulant selon un schéma prédéterminé et un calendrier propice.
La BBC a été depuis l’origine un porte-voix efficace du Nouvel Ordre Mondial ; cependant, ne n’est que tout récemment que cette entreprise médiatique financée par l’état est devenue plus transparente dans son évidence diffusion de propagande.

La véritable raison de l’attaque de Munich est révélée
Il ne faut habituellement pas attendre trop longtemps avant que le véritable objectif de ces coups montés en forme de fusillade de masse ne soit révélé. Il suffit d’attendre assez longtemps pour que la cabale du Nouvel Ordre Mondial ne le laisse forcément apparaître. Comment pourrait-il en être autrement, étant donné que la Dialectique Hégélienne est leur principale stratégie, tout comme le processus Problème – Solution – Réaction est leur mode opératoire préféré.

Sachant cela, il devrait être assez facile de relier les points évidents qui sont aimablement révélés sur l’écran-radar par l’article de la BBC publié ci-dessous dans son intégralité. En fait, le titre qui suit est révélateur en ce qui concerne la récente attaque contre des innocents à Munich.

« Attaque de Munich : Appels en Allemagne pour des lois plus restrictives sur les armes » - BBC
La Chancelière Angela Merkel est maintenant dans un sérieux pétrin. Le peuple allemand n’est plus disposé à accepter sa direction absurde, particulièrement en ce qui concerne l’actuelle politique d’immigration sans limites. La dramatique augmentation de l’activité criminelle qui accompagne la venue de ces immigrants économiques et réfugiés de guerre est inacceptable aux yeux de la plupart des citoyens. Par conséquent, les maîtres de Merkel ont reconnu la nécessité d’organiser une fusillade de masse afin de susciter des appels à des lois de contrôle des armes plus strictes.

Il est important de noter que qu’il s’agissait apparemment d’enfants qui ont été tués, réels ou factices. Beaucoup de ces fusillades de masse ont été dirigées contre des enfants afin de susciter autant de sympathie et de sentiments que possibles en faveur de l’interdiction de posséder une arme dans les divers pays qui ont été victimes d’attaques terroristes.
Le peuple allemand a toujours été assez naïf à cet égard ; c’est ainsi qu’Adolf Hitler a pu conquérir le pouvoir en aussi peu de temps. C’est également pourquoi on a envoyé un Autrichien pour exécuter le travail. Dans le cas présent, c’est l’est-allemande Angela Merkel qui est chargée de dépouiller la population de ses armes à feu. Elle était habituée à une telle oppression lorsqu’elle vivait en Allemagne de l’Est communiste.

Le peuple allemand constitue désormais un danger pour le gouvernement
Des citoyens allemands armés constituent désormais une menace existentielle pour le gouvernement actuel. Le peuple a fait preuve d’une désobéissance inhabituelle envers le gouvernement, ce qui sème l’effroi parmi la clique actuelle des dirigeants traîtres. Comme suit :
"Partez, Traître!" - Les allemands pourchassent le ministre de la Justice Heiko Maas à sa Mercedes
"Angela Merkel devrait se préparer à fuir vers l'Amérique du Sud".

Il y a toujours plusieurs raisons pour un coup monté sous faux pavillon exécuté dans le monde entier. Les plans secrets eux-mêmes semblent comporter des éléments qui fonctionnent de manière à se renforcer les uns les autres. Néanmoins, ces fusillades de masse sont toujours étroitement coordonnées par la CIA, le MI6, la DGSE et le MOSSAD pour s’assurer que les objectifs soient atteints, aussi bien au niveau national qu’international.

Non seulement il existe diverses couches de manipulation dans chaque opération secrète, mais il y a des niveaux à l’intérieur des couches qui ne peuvent être compris correctement que par ceux qui ont conçu l’opération secrète. Presque toujours il y a un aspect important de guerre psychologique dans chacune de ces opérations exécutées par des gens manipulés, extrêmement compartimentées dans lesquelles chaque co-conspirateur n’est au courant que du strict minimum nécessaire.

Conclusion
Les deux liens ci-dessous expliquent pourquoi Merkel est dans un tel pétrin sans aucune échappatoire possible qu’une sévère répression des opposants. La trahison flagrante opérée quotidiennement par son gouvernement a même transpiré dans les grands médias sous contrôle, ce qui peut toujours s’interpréter comme un aveu.
Donald Trump prédit que Merkel va être démise de ses fonctions et qu'il va certainement y avoir une révolution
La vérité commence à se savoir concernant Angela Merkel en avant pour le Quatrième Reich.

La conclusion de cette affaire est que l’Allemagne devrait s’attendre à d’autres actes de violence à la fois mis en scène et spontanés, factices ou réels – qui tous alimenteront la détermination du gouvernement à réprimer la tendance naturelle du corps politique à la révolution.

Enfin, ce n’est pas un hasard que la fusillade de Munich ait visé des enfants juste à l’extérieur d’un restaurant de la multinationale américaine McDonald’s. Cette composante particulière de l’opération envoie un message ciblé à un groupe spécifique au sein de l’Allemagne.  
 -----------------------------------
la Tour Eiffel à Paris illuminée 
aux couleurs nationales de l’Allemagne 
au cours de la nuit 
en hommage aux victimes de Munich
Voici donc à quoi l'attentat était destiné:
Attentat de Munich : Des voix s’élèvent en faveur de lois plus restrictives sur la détention d’armes
Image copyright EPA Capture d’image de la Tour Eiffel à Paris illuminée aux couleurs nationales de l’Allemagne au cours de la nuit en hommage aux victimes de Munich

Des dirigeants politiques ont appelé à des contrôles plus stricts sur la vente d’armes en réaction à la fusillade de Munich vendredi.

Le Vice-chancelier Sigmar Gabriel a affirmé que tout devrait être fait pour limiter l’accès à des armes létales.

David Sonboly, 18 ans, a tué neuf personnes avant de mettre fin à ses jours. Il disposait d’un pistolet Glock et de plus de 300 balles.

Le Ministre de l’intérieur Thomas de Maizière, qui s’est rendu sur le lieu de la fusillade, a déclaré qu’il prévoyait de réviser les lois sur les armes.

Les vigiles continuent de commémorer les victimes à Munich, dont sept étaient des adolescents. Trois d’entre eux étaient originaires du Kosovo, trois de Turquie et un de Grèce.

En outre 27 personnes ont été blessées, dont 10 grièvement, lors d’une attaque sur le centre commercial olympique de la ville, le plus important du Land de Bavière.
L’attaque telle qu’elle s’est déroulée
La fusillade de Munich en images
Témoignages oculaires
Le chef de la police de Munich a appelé sur les médias au respect de la vie privée de ceux qui sont concernés par les attentats le lundi, lorsque les écoles seront rouvertes.

« Pour de nombreux élèves, demain sera une journée difficile », a déclaré Hubertus Andrae dans un message sur Twitter. « Dans certaines salles de classe, un siège restera vide. Cela sera particulièrement difficile pour les camarades de classe, les familles et les professeurs ».

« Contrôle strict »
« Nous devons continuer à faire tout ce que nous pouvons pour limiter et contrôler strictement l’accès à des armes létales », a déclaré M. Gabriel, qui dirige le parti minoritaire des Sociaux-Démocrates (SPD) dans la coalition gouvernementale, au groupe de presse Funke Mediengruppe.

Il a déclaré que les autorités enquêtaient sur la manière dont Sonbody, à la double nationalité germano-iranienne, avait eu accès à une arme malgré le fait qu’il présentait des symptômes de problèmes psychologiques patents.
« Le contrôle des armes est une question importante », a-t-il déclaré.


Pistolet saisi par la police allemande
en début d’année
Loi sur les armes en Allemagne
Image copyright EPA Capture d’image : un pistolet saisi par la police allemande en début d’année

L’Allemagne dispose d’une des législations de contrôle des armes les plus strictes au monde, selon un rapport de la Bibliothèque du Congrès des États-unis, et autres.
La législation a été renforcée après des fusillades dans les écoles à Erfurt en 2002, au cours de laquelle 16 personnes ont été tuées, et à Winnenden en 2009, qui a coûté la vie à 16 personnes.
Les acheteurs de moins de 25 ans doivent subir une évaluation psychiatrique avant de pouvoir acquérir des armes à feu.
Les armes automatiques sont complètement interdites, alors que les armes semi-automatiques sont interdites pour d’autres usages que la chasse ou les compétitions sportives.
Malgré ces contrôles, le pays a un des taux de détention d’armes les plus élevés au monde, en quatrième position après les États-unis, la Suisse et la Finlande en 2013, selon le magazine Der Spiegel.


M. de Maizière, membre du parti conservateur des Chrétiens-Démocrates (CDU) d’Angela Merkel, a déclaré au journal Bild am Sonntag dans une interview distincte, qu’il prévoyait de réviser les lois sur les armes et d’y apporter des améliorations là où c’était nécessaire.
Il était crucial de comprendre comment le tireur avait pu avoir accès au pistolet qu’il a utilisé, a-t-il dit.
Dans une autre initiative, le ministre de l’intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann, a demandé qu’on puisse faire appel à l’armée lors de futures situations d’urgence, telles que les attaques terroristes.
« Nous ne vivons pas à l’époque de la République de Weimar », a-t-il déclaré au journal Welt Am Sonntag, faisant référence à la période précédant l’accession au pouvoir d’Adolf Hitler en Allemagne. « Nous avons une démocratie absolument stable ».


« J’ai acheté une arme »
La police qui a fouillé l’appartement de Sonboly a trouvé des preuves qu’il était obsédé par les fusillades meurtrières.

Les enquêteurs ont noté que l’attaque s’était produite le 22 juillet, le cinquième anniversaire du massacre de masse provoqué par Anders Behring Breivik en Norvège.

Sonboly, qui se faisait également appeler Ali, avait apparemment utilisé Facebook pour attirer ses victimes vers un restaurant McDonald du centre commercial, où il a été filmé par un témoin en train d’ouvrir le feu sur des gens qui essayaient de fuir.

Il a également tiré sur un homme, Thomas Salbey, qui l’invectivait depuis le balcon de son appartement, et qui avait lancé une bouteille de bière dans sa direction.

Selon M. Salbey, Sonboly lui avait dit qu’il avait „acheté une arme“.

La police ne sait pas encore comment l’arme a été achetée mais déclare qu’il n’avait pas de permis et que le numéro de série avait été effacé.



Aucun motif n’a encore été établi pour l’attaque, mais la police a écarté tout lien avec les récentes attaques de militants islamistes en Allemagne et en France. 

Le tueur était en possession d’un livre américain sur les massacres de masse intitulé Why Kids Kill : Inside the Minds of School Shooters (Pourquoi les enfants tuent : dans la tête des tueurs dans les écoles), de Peter Langman.

Dans une déclaration à l’agence de presse Associated Press (AP), Langman a affirmé : « Les jeunes tireurs en particulier, à savoir les adolescents allant sur leurs 20 ans, cherchent souvent d’autres tireurs pour trouver un modèle. C’est quelque chose qu’on ne constate pas dans le cas de tireurs plus âgés ».
L’auteur a insisté sur le fait que son livre avait été écrit dans le but de « protéger les gens, d’apprendre aux gens ce qu’ils devaient chercher pour prévenir de telles attaques ».

Breivik a assassiné 77 personnes en Norvège le 22 juillet 2011, en tuant huit avec une bombe dans la capitale Oslo avant d’en tuer 69 autres dans un camp d’été pour les jeunes militants du parti de centre-droit sur l’île d’Utoeya.

Maintenant âgé de 37 ans, il est détenu dans une cellule isolée en Norvège après avoir été condamné à 21 ans de réclusion en 2012. Il a récemment gagné en appel contre son régime d’incarcération sévère.

Il entretenait des vues radicales d‘extrême-droite et affirmait que son attaque était destinée à arrêter l’immigration musulmane vers l’Europe.

30/07 - LE BREXIT CHANGE LA FAÇON 
DE CONSIDÉRER BASHAR EL ASSAD. 



2 articles de Thierry Meyssan :
Ici, Thierry Meyssan nous explique qui sont vraiment les "opposants" de Bashar el Assad et qui se trouve derrière.

Syrie : John Kerry s’accorde avec la Russie - 15 JUILLET 2016 

Urgent : Négociations secrètes autour de la Syrie - 13 JUILLET 2016 
"Tous les négociateurs interprètent le communiqué de Genève comme devant déboucher non pas sur un changement de régime, mais sur la création d’un gouvernement d’union nationale sous la présidence de Bachar el-Assad.
Un officier syrien est déjà en poste dans une capitale européenne pour coordonner la lutte contre les jihadistes.
Ces contacts contreviennent aux sanctions officiellement décrétées contre Damas."
---------------------------------
Il suffit pourtant de le regarder pour voir la belle âme qui l'habite !




----------------
Sputnik :
Assad est toujours soutenu en Syrie. Pourquoi? dec 2015
Malgré les épithètes peu élogieuses, à son endroit de la part de la presse occidentale, le président syrien Bachar el-Assad reste populaire dans le pays et bénéficie du soutien de son peuple, constate un analyste britannique.
Les propagandistes occidentaux n'arrivent pas à expliquer comment un homme que l'Occident essaie de renverser par tous les moyens depuis quatre ans et qui a une multitude d'ennemis dans le monde arabe pourrait se maintenir au pouvoir s'il ne bénéficiait pas d'un soutien massif du peuple syrien, a constaté  Steven MacMillan. 
"Ces gens refusent de reconnaître qu'en 2014, une élection présidentielle légitime s'est tenue en Syrie à l'issue de laquelle Bachar el-Assad a récolté 88% des suffrages exprimés. Ce fait a été reconnu officiellement par des observateurs internationaux", a écrit dans son article pour New Eastern Outlook le politologue britannique Steven MacMillan. 
Et de rappeler que la presse occidentale ne lésinait pas sur des qualificatifs injurieux, dont celui de "boucher", à l'endroit de M.Assad. 
Pourtant, relève l'auteur, le terme de "bouchers" convient plutôt aux dirigeants du monde occidental qui sont directement responsables des souffrances des millions de personnes au Proche-Orient, mais ces "remparts de la démocratie" ne peuvent que rêver d'un tel soutien populaire. 
-----------------
Reconnaître Bachar el-Assad est la seule option de l'Occident
Les attentats de Paris du 13 novembre ont démontré que, même si l'Occident prend en grippe le président syrien Bachar el-Assad, en le qualifiant de "boucher sanglant", sa démission a été néanmoins reléguée au second plan.
Il semblerait que l'Occident commence à réaliser que l'armée de Bachar el-Assad est l'unique force capable de regagner les territoires occupés par les terroristes du groupe djihadiste Etat islamique, estime le rédacteur du journal Foreign Policy, Emile Simpson.
Les forces armées du président syrien n'avaient à ce jour pas pu parvenir à atteindre de bons résultats militaires car les pays occidentaux et les pays du golfe Persique soutenaient des combattants de toutes provenances aspirant à renverser le régime de Damas et à dérouter ses troupes, souligne le journaliste.
Cependant, l'Occident est en train de comprendre que la Syrie n'a d'autre alternative que Bachar el-Assad. Quel que soit le sort du président syrien en exercice, le renversement de son régime aboutirait à un chaos complet, conclut l'analyste. 
Sauf le "président" Hollande qui semble être bouché. C'est lui le boucher qui tue des innocents en Syrie. Et qu'en est-il des pays africains?
Quand l’arrêtons-nous?

------------------------

Les jeunes années de Bachar Al-Assad
Si aujourd'hui, le président syrien est sous les feux de l'actualité, en revanche, très peu d'informations sont diffusées sur sa jeunesse et sa formation avant qu'il n'accède à la présidence de la République. Bachar est né en 1965 au sein d'une famille alaouite, fils du général Hafez Al-Assad, alors militaire de carrière. La vie de la famille change quand en 1970 Hafez s'empare au nom du parti Baas d'un pouvoir déliquescent et discrédité par la défaite militaire de 1967. Lors de la guerre des Six-Jours, Israël a conquis le haut plateau du Golan, qui domine les plaines de la région de Damas. Le Golan est toujours occupé et colonisé par Israël. C'est une plaie ouverte dans l'intégrité territoriale de la Syrie. 
Bachar a une scolarité normale, au lycée franco-syrien de Damas. Ses condisciples se souviennent d'un élève réservé, voire timide et qui se passionne pour la biologie et en général les sciences. Bachar ne s'intéresse guère à la politique et en 1983, après le lycée, il opte pour des études de médecine à l'université de Damas. Diplômé, il passera également quatre ans comme interne entre la faculté et les hôpitaux damascènes. En 1990 il décide de se spécialiser en ophtalmologie. Il s'inscrit alors à Londres et est accueilli successivement dans deux grands hôpitaux universitaires, le Western Eye Hospital et le St Barthelemy Hospital. Il s'oriente vers la recherche médicale portant sur les "syndromes secs", les causes et les effets des sécheresses oculaires et de facto s'engage dans une perspective universitaire. Les infirmiers et ses confrères qui l'entouraient à cette époque se rappellent un jeune médecin, disponible avec les patients, qui prenait toute sa part aux urgences, très calme et courtois mais pas du tout austère... En effet, c'est à cette époque londonienne qu'il fréquente puis vit en union libre avec Asma, une jeune britannique d'origine syrienne. Asma est la fille d'un cardiologue réputé de Londres. Après des études d'économie et de gestion elle est, dans ces années 1990, analyste financière à la banque d'affaires JP Morgan. Métier qui lui assure des revenus confortables. Ils vivent en couple depuis 1993 mais ne se marieront qu'en 2000. 

Leur destin bascule dramatiquement en 1994. Le frère aîné de Bachar, Basel, destiné à une carrière politique et à la succession du général Assad se tue dans un accident d'automobile. (assassinat) Dès lors le général exige le retour de son autre fils, Bachar. Il quitte à regret Londres, ville où il se sentait très bien et où il avait de nombreux amis pour Damas et sa vie politique compliquée. Il n'a pas désobéi à son père, même si d'après les témoignages, il a hésité quelques moments. La suite est connue. En 2000 le général Assad décède et Bachar lui succède. 

Venons au secours de tous ceux qui nous sont désignés comme étant des tyrans et renversons les pions de la cabale. 


A droite Muammar al-kadhafi, assassiné
au centre Anwaral-Sadat, assassiné au milieu de la famille Assad en 1971

30/07 - TOUS UNIS FACE AUX ATTENTATS.
À LA MOSQUÉE DE LILLE-SUD :
«NOS FRÈRES ONT BESOIN D’ÊTRE RASSURÉS, DÉPLACEZ-VOUS DANS LES ÉGLISES» (VIDÉOS)
et inversement !



D'autres messages suivront aujourd'hui. Je désirai vite poster ce message d'espoir.
C'est l'anniversaire de ma maman que la médecine occidentale a tuée en pleine jeunesse. Une chti, battante, qui chantait à l'hôpital sous le masque à oxygène la veille de son départ...Je t'aime maman. Tu m'as dit en partant que tu étais triste de me laisser dans ce monde face à tant d'épreuves. Soit tranquille, nous sommes en train de nous en sortir !

Ils ont voulu par cette attentat dans une église, nous diviser. ils nous rassemblent. Tout ce qu'ils entreprennent maintenant pour nous diviser nous rassemblera si nous el voulons.

Le journal la "Voix du Nord", la voix du coeur :
Dans le couloir de la mosquée, un homme en chasuble orange colle une affiche «Musulmans en deuil ». Il y a trois jours que le père Jacques Hamel a été assassiné. La salle se remplit doucement. Bientôt, elle sera comble.
Abdel est appuyé contre le mur du fond. « Je me sens otage de ce que certains disent et font au nom des musulmans », confie Abdel. Son fils Yassine, 6 ans, est assis à côté de lui. Lui expliquer ? Comment, « alors que même pour nous, c’est inexplicable ? », se désole le médiateur en collège.
Sur le minbar (la chaire), Rachid Lamarti n’explique pas mais il nomme. « Un crime ignoble, inqualifiable, que toute personne dotée d’un semblant d’humanité ne peut tolérer. » Le prédicateur remplace le recteur Amar Lasfar, retenu à Saint-Etienne-du-Rouvray.
S’il fustige la lecture dévoyée de l’islam par les meurtriers (« ceux qui croient rencontrer les 70 vierges rencontreront plutôt l’enfer »), Rachid Lamarti se place aussi sur un autre terrain, la République. En adjurant de ne pas baisser la garde. « La paix, la sécurité, l’état de droit, la liberté de culte ont été acquises en se battant pour elles. » Il insiste : « Le premier pacte qui nous lie, dans ce pays, est le pacte républicain. »
Après la prière, les centaines de croyants sortent dans la rue de Marquillies. Les banderoles «Le terrorisme n’a pas de religion » et « Touche pas à mon pays » sont déployées. Comme après le Bataclan. Au terme d’une minute de silence, Rachid Lamarti lit un communiqué signé par « quasiment toutes les mosquées du Nord ». Il invite les fidèles à se joindre aux catholiques lors des messes. « Nos frères chrétiens ont besoin d’être rassurés. Allez dans les églises, même si certains auront peut-être des paroles déplacées. »
Youssef ira. Après le massacre à Charlie Hebdo, le conducteur de bus et sa femme, voilée, avaient manifesté. « Des gens nous avaient remerciés d’être là, mais d’autres nous avaient regardés bizarrement. » Youssef croit encore que « les gens font la part des choses ». Sans parvenir à chasser la crainte d’être « refoulé », dimanche, de Notre-Dame de la Treille.
L’abbé Arnauld Chillon ferme les yeux tandis que le bourdon de Notre-Dame de la Treille résonne, à midi pile. Le doyen de Lille a répondu à l’appel de la conférence des évêques de France, qui invitait tous les catholiques à vivre, ce vendredi, une journée de jeûne et de prière en hommage aux victimes de Saint-Étienne-du-Rouvray.
Devant la cathédrale, il lance un Notre Père, repris par la centaine de personnes présentes, jeunes et moins jeunes confondus. Puis l’office est célébré à l’intérieur, sous la surveillance de plusieurs militaires et policiers. Pascale se dit « inquiète » de cette présence militaire. «En voyant cela, on se demande si on est sur une autre planète, si on vit encore dans un pays libre. » Elle est catholique pratiquante et ne fréquente d’habitude pas cette paroisse : «Je travaille près d’ici et je suis venue pendant ma pause, par compassion pour ce prêtre qui a dû mourir terrorisé... » Pour elle, « un pas a été franchi », mardi, quand le père Hamel a été égorgé.
« Ça m’a choqué et a réveillé une colère envers ceux qui ont commis cet acte diabolique », témoigne un autre pratiquant. Mais c’est pour apaiser cette colère que je suis venu aujourd’hui écouter un serviteur de Dieu. » Arnauld Chillon appelle en effet à « dire l’amour plutôt que la haine ». Car le risque de l’amalgame entre musulmans et terroristes plane...
L'article et les vidéos Ici !
----------------
Attaque d’une église : Waziers, toute une ville unie pour un ultime hommage au père Jacques Hamel (VIDÉO)

Hommage au père Hamel à Faches-Thumesnil : « Tout ce tragique n’est pas inéluctable »


vendredi 29 juillet 2016

29/07 - NICE - CERTAINS SAVAIENT 
QUE L'ATTENTAT DEVAIT AVOIR LIEU. 
Et le gouvernement aussi ? 

Feu d’artifice de Nice : Israel Zamon avait « prévenu » son fils qu’un attentat aurait lieu.

Samedi 16 juillet, à 18h23, le site du quotidien britannique The Telegraph a publié une information troublante : Damien Zamon, habitant de Nice âgé de 25 ans, a été vigoureusement dissuadé par son père, prénommé Israel, de se rendre au feu d'artifice du 14-Juillet. Selon la correspondante du journal Lydia Willgress, Israel Zamon avait "supplié" son fils d'abandonner son projet après avoir lui avoir "prédit" qu'un attentat aurait lieu.




Nice n'était pas une ville spécifiquement menacée par un acte terroriste au soir du 14 juillet. Pas plus, pas moins que Bordeaux, Lille, Strasbourg ou Rennes, par exemple. 
Comment, dès lors, Israel Zamon a-t-il pu redouter et anticiper à ce point l'étrange attentat fomenté -officiellement- dans la tête de l'énigmatique Mohamed Lahouaiej Bouhlel? 

Un fait demeure aujourd'hui assuré : ne comptez guère sur les médias traditionnels de l'Hexagone -totalement alignés sur la narration du procureur François Molins- pour vouloir démystifier la prescience d'Israel Zamon.
------------------
Nice : le vidéaste israélien est issu d’une agence gouvernementale
L'homme qui a réalisé la vidéo troublante de la tuerie de Nice avait longtemps collaboré avec une agence dirigée par un ex-espion du Mossad.

voici la vidéo intégrale du "témoin" israélien vivant en France qui savait que l'attentat allait avoir lieu

En réalité l'individu s'appelle Sylvain Benouaich. 
C'est via son compte Facebook de cet homme que la chaîne américaine NBC présente comme un simple "manutentionnaire"- a publié sa vidéo, filmée nonchalamment depuis la "terrasse" du restaurant "La Canne à Sucre".
Particularité de Benouaich : après avoir exercé le métier d'agent de protection pour le compte de la compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild, l'homme a travaillé pendant douze ans pour l'Israel Export Institute, une agence gouvernementale qui fut longtemps dirigée par Rafi Eitan, célèbre cadre du Mossad.
À souligner : la consultation de sa page publique Facebook permet de cerner rapidement ses accointances idéologiques. Benaouiche est un sympathisant décomplexé de l'extrême droite sioniste et islamophobe comme en témoignent plusieurs de ses publications.


Résumons : Richard Gutjahr, "journaliste" allemand et époux d'une ex-députée israélienne issue du renseignement militaire, a capturé "par hasard" le ralentissement du camion sur la Promenade des Anglais tandis que Sylvain Benouaich, un Israélien passé par le clan Rothschild et une agence gouvernementale qui sert régulièrement de couverture aux activités clandestines des services secrets israéliens, a filmé "fortuitement" la séquence finale de l'encerclement spectaculaire du camion par les policiers.
Comme à leur habitude, les théoriciens de la coïncidence -qui continuent d'exercer leur funeste emprise sur la presse hexagonale- ne manqueront pas de hausser les épaules devant la convergence significative de ces faits irréfutables.
HICHAM HAMZA

29/07 -NICE -  LES JOURNALISTES LÂCHENT PETIT A PETIT 
NOS POLITICIENS, ROIS DU MENSONGE. 


Très bon résumé de FranceTV des questions qu'il est normal de se poser après l'attentat de Nice  :
Accusations en cascade, zones d'ombre, règlements politiques... Retour sur les polémiques qui ont suivi l'attentat de Nice
Francetv info fait le point sur toutes les polémiques qui ont transformé l'enquête sur l'attentat meurtrier de Nice en bras de fer politique.

Douze jours après l'attentat meurtrier de Nice, l'exécutif fait toujours l'objet de violentes critiques. Christian Estrosi, l'ancien maire de Nice devenu président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et adjoint à la sécurité de la ville, ne cesse d'accuser le ministère de l'Intérieur de ne pas avoir su assurer la sécurité sur la promenade des Anglais le soir du 14-Juillet.
D'abord pointée du doigt pour ne pas avoir mobilisé assez de policiers, la place Beauvau est désormais accusée d'avoir exercé des pressions sur une responsable de la police municipale en charge de la vidéosurveillance. Francetv info fait le point sur toutes les polémiques qui ont transformé l'enquête sur cet attentat meurtrier en bras de fer politique.

Le dispositif policier était-il assez important pour sécuriser la promenade des Anglais ? 
Dès le lendemain de l'attentat, Christian Estrosi a émis des doutes sur le dispositif de sécurité mis en place le soir du 14-Juillet sur la promenade des Anglais. Sur France 2, il s'interroge : "Comment est-il possible qu'un jour de 14-Juillet, alors qu'il y a des milliers de personnes sur la promenade des Anglais, un camion puisse pénétrer dans ces conditions ?"
Selon Manuel Valls. Hué sur le lieu du drame lors de la minute de silence observée le lundi suivant, le Premier ministre tente de désamorcer la polémique. Dans un entretien accordé à Nice-Matin, il décrit avec précision le dispositif mis en place ce soir-là. "185 fonctionnaires de la police nationale étaient mobilisés le 14 juillet au soir à Nice, dont 64 sur la seule promenade des Anglais", énumère-t-il.
Il ne cesse de mentir !!
Ces chiffres sont les mêmes que ceux communiqués par la préfecture des Alpes-Maritimes. Le Premier ministre assure qu'il dispose d'une liste précise des agents présents sur place et qu'il est prêt à la communiquer à la justice. Au passage, il appelle le président de la région Paca à "se reprendre". 
Selon Christian Estrosi. Mercredi 20 juillet, l'ancien maire de Nice contredit ces chiffres. "J’affirme que les policiers étaient moins nombreux, alors que nous étions pourtant en état d’urgence", accuse-t-il dans un entretien à "Nice-Matin" au cours duquel il qualifie les chiffres avancés par le Premier ministre de "mensongers". "Je n’ai pas le décompte [de policiers], mais j’ai des témoignages, ajoute-t-il. La police municipale, comme nous en avons la preuve sur de nombreuses photos, était la seule présente jeudi soir à des carrefours stratégiques."

Quelle est la polémique autour de la présence de la police municipale et de la police nationale ? 
Rapidement, les questions se sont concentrées sur la présence de la police nationale à l'entrée de la promenade des Anglais. "S’il y avait eu plus d’effectifs nationaux sur le parcours du camion, le chauffeur aurait été abattu dès les premières dix ou quinze secondes", affirme Christian Estrosi dans les pages du Monde.
Les policiers municipaux et nationaux ne sont pas équipés de la même manière. Les premiers disposent d'armes de catégorie D, c'est-à-dire en vente libre et uniquement soumises à enregistrement. Selon L'Obs, ils disposent de revolvers chambrés pour le calibre 38S, de pistolets de calibre 7,65 mm, et de tasers, contrairement aux policiers nationaux qui sont principalement armés de pistolets-mitrailleurs Beretta de calibre 9 mm - desarmes de catégorie B. Mais, outre les propos de Christian Estrosi, ce sont les accusations du journal Libération qui font enfler la polémique.


Selon Libération. Dans son édition de jeudi 21 juillet, le quotidien affirme qu'au moment de l'attaque, seuls deux policiers municipaux étaient présents à l'entrée de la Prom', contrairement à ce qu'affirmait un communiqué de la préfecture, en date du 16 juillet. Le document affirmait en effet que"la mission périmétrique était confiée pour les points les plus sensibles à des équipages de la police nationale, renforcés d’équipages de la police municipale". En s'appuyant sur des témoignages et des photos, le quotidien affirme de son côté que la police nationale n'était pas sur place à 22h32, au moment où Mohamed Lahouaiej Bouhlel a commencé sa course criminelle.
Selon Bernard Cazeneuve. Le soir même, le ministre de l'Intérieur fustige "des contre-vérités". Dans un long communiqué, Bernard Cazeneuve s'interroge sur "la déontologie" des journalistes du quotidien et les accuse "d'emprunter aux ressorts du complotisme". ça y est, le grand mot est lancé !
Pourtant, sur le fond, le ministre ne contredit pas réellement les faits avancés par le journal. Au contraire, il confirme qu'au niveau du premier barrage, situé au début de la promenade des Anglais, à l'angle avec le boulevard Gambetta, la police nationale a, "comme prévu" et comme l'affirme Libération, été relevée par la police municipale "à 21 heures". Dès lors, les six agents nationaux et leurs deux voitures, sont stationnés plus loin sur la Prom', en plein cœur de la zone piétonne. Ce sont eux qui ont tiré sur le camion, permettant d'interrompre sa course meurtrière. 

Comment le camion a-t-il pu arriver jusqu'à ce barrage, alors que la circulation était interdite aux poids lourds le 14 juillet ? 
C'est une autre polémique, soulevée par une enquête de "France Bleu Azur". La radio révèle qu'un arrêté préfectoral interdit au camion de plus de 7,5 tonnes de circuler les veilles de jours fériés à partir de 22h jusqu’à 22h le lendemain. Le camion de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui faisait 19 tonnes, était donc concerné par cette restriction.
Selon France Bleu Azur. En plus de l'arrêté préfectoral, un arrêté municipal interdit au véhicule - dont le poids total est, cette fois, supérieur à 3,5 tonnes de circuler sur certaines artères de la ville, comme la promenade des Anglais. Pourtant, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a circulé à plusieurs reprises sur l'axe niçois afin de faire des repérages, comme l'a expliqué le procureur de Paris, François Molins.
Selon la mairie de Nice. Le camion était-il en totale illégalité ? La mairie de Nice s'est défendue dans un communiqué, publié mardi dernier : "Il existe bien un arrêté préfectoral et un arrêté municipal régissant la circulation des poids lourds (...) Il existe des exceptions-dérogations à cet arrêté municipal permettant à certains camions de 19 tonnes de circuler en ville et sur la promenade des Anglais. Exemple : livraison, déménagement..."

Le terroriste avait-il prétexté une livraison de glaces pour accéder à la Prom'?
Cette hypothèse a été massivement évoquée mais elle n'a été avancée par aucune source officielle. Elle vient en réalité de M6, dans un article publié mardi 15 juillet.
Selon M6. La chaîne ne donne pas beaucoup d'éléments. "Selon nos informations, alors que la promenade des Anglais était censée être fermée aux véhicules, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a réussi à y accéder en racontant devoir livrer des glaces", écrit seulement le site internet de la chaîne. 
Selon la mairie de Nice. "Ce sont des rumeurs. Aucun policier, municipal ou national, n'a évoqué une discussion préalable avec le tueur", indique la mairie de Nice, interrogée par L'Express. De son côté, France Bleu Azur affirme que le 19 tonnes loué par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, n'était pas un camion frigorifique, comme l'ont affirmé de nombreux médias ainsi que le procureur de la République de Paris.

Mais alors, comment le camion a-t-il pu passer le premier barrage ? 
Là encore, deux versions s'opposent et c'est encore et toujours la présence policière sur place qui est au cœur des interrogations. D'un côté, une note de la direction générale de la sécurité publique affirme que le chauffeur du camion est monté sur le trottoir pour contourner le dispositif policier. De l'autre, un rapport de la police municipale explique qu'aucun policier ne se trouvait sur place.
Selon le rapport de la police municipale. Ce document de trois pages, rédigé le soir du 14 juillet par Sandra Bertin, chef du Centre de supervision urbain (CSU) de la police municipale de Nice, fait le point sur les images de vidéosurveillance. Il affirme que lorsque le poids lourd arrive sur la promenade des Anglais, "le plan étant large, il est difficile de réellement distinguer la montée du camion sur la chaussée", mais "précise que lors de la montée sur le trottoir, celle-ci s'effectue en dehors du périmètre fermé des festivités et qu'il n'y a alors aucune présence policière".
Selon la note de la direction générale de la sécurité publique. Le document, daté du 15 juillet et que francetv info a pu consulter, explique de son côté qu'un "barrage, isolant le périmètre piéton était mis en place par des effectifs de la police nationale", à l'angle avec le boulevard Gambetta. "A l'approche, le camion ne s'est pas arrêté et a contourné le barrage en roulant sur le trottoir". Le document, qui repose en partie sur "l'exploitation des images de vidéoprotection, de la ville" de Nice, précise que "l'angle unique de la caméra orientée sur le barrage en question ne permet pas de voir la réaction de l'équipage PN (police nationale) présent" mais que d'autres caméras permettent "d'apercevoir le gyrophare du véhicule de l'équipage qui tient le point". Cette version - qui affirme que la police nationale était mobilisée - a été, depuis, mise à mal par le communiqué de Bernard Cazeneuve, reconnaissant que les six agents de la police nationale ont été relevés une heure et demi plus tôt. 

Le cabinet du ministre a-t-il fait pression sur la police municipale ? 
C'est ce qu'affirme Sandra Bertin, la responsable de la vidéosurveillance à Nice. Dans les pages du Journal du dimanche du 24 juillet, elle accuse la place Beauvau d'avoir fait pression sur elle pour modifier son rapport sur le dispositif de sécurité qui était mis en place le soir de l'attentat.


Selon Sandra Bertin. Face aux journalistes de France 2, elle explique qu'un membre du cabinet du ministre l'a contactée par téléphone. La demande portait, selon elle, sur l'emplacement des policiers municipaux et nationaux sur la promenade des Anglais. Sandra Bertin assure que la personne qu'elle a eue au téléphone lui a demandé une "version modifiable" de son rapport, ce à quoi elle s'est opposée. Un commandant de police reçoit alors l'ordre de lui faire modifier "certains éléments", "certains paragraphes" et "de faire apparaître à certains endroits" des positions de la police nationale, affirme-t-elle. 
Selon Bernard Cazeneuve. "Aucun membre de mon cabinet n'a été en contact avec madame Bertin", s'est défendu le ministre, le soir même, au 20h de France 2. "Je n'ai demandé aucun rapport, je ne suis pas au courant de cette affaire", assure-t-il. Le ministre a par ailleurs porté plainte pour diffamation après ces accusations. Sa version a été appuyée par le directeur de la police nationale.

Et pourquoi les images de vidéosurveillance ont été effacées ?
Avec près de 1.300 caméras de surveillance, Nice est l'une des villes les plus surveillées de France. Le soir du 14 juillet, la course meurtrière de Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été filmée par six caméras de surveillance. La sous-direction anti-terroriste (SDAT) a demandé le 20 juillet à la municipalité de supprimer les bandes, après qu'elles ont été transmises aux enquêteurs, a révélé Le Figaro.
Selon la ville de Nice. L'avocat de la municipalité, Me Philippe Blanchetier a annoncé à Nice-Matin qu'il avait écrit à la SDAT pour lui faire savoir que la ville n'entendait pas, en l'état, satisfaire cette réquisition. Dans ce courrier, dont Reuters a eu copie, il indique que les données seront, en principe, automatiquement effacées à compter de dimanche soir, comme le prévoit la loi. L'avocat précise toutefois à Reuters qu'il compte saisir le procureur de Nice et le président de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) d'une demande de conservation de ces données au-delà de la durée légale.
Selon les enquêteurs. "Cette réquisition de la SDAT, avec l'accord du parquet, correspond à la nécessité impérieuse d'éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images, profondément choquantes pour la dignité et l'intégrité des victimes, a expliqué le parquet de Paris.
Ils se moquent de nous comme toujours ! Ils veulent nous ménager !
Ces images sont placées sous scellés judiciaires pour les besoins de l'enquête." Après le 13 novembre, le tabloïd britannique "Daily Mail" avait créé la polémique en diffusant des images de vidéosurveillance du restaurant Casa Nostra, montrant l'attaque des terroristes.




29/07 - JOHNNY HALLYDAY REND HOMMAGE
AUX VICTIMES DE NICE.

Je vois par le nombre de lectures qu'il y a du monde sur la route, alors. Repos !

Le 17 juillet 2016 aux arènes de Nîmes. A la fin le public a entamé la Marseillaise.
Au début, il a des larmes dans la voix. Je le connais mon Jojo, un cœur en or qui a bercé mes jeunes années...Un être authentique tout comme Sylvie Vartan, son amour de jeunesse. A ceux qui se moquent de lui, je leur souhaite un ami aussi sincère.

Hey Joe - Arènes de Nîmes 

Le bon temps du rock and roll 


Voyez cette complicité entre les musiciens. A cette époque les chanteurs n'étaient pas contrôlés, limités par la cabale.

Johnny comme Dalida font partie de ceux dont la vie est sur scène avec nous. Elle a vécu avec St Germain, c'est un être de Lumière.

Dalida - Mourir sur scène
----------------------
Les mensonges d’Hollywood
Le petit jeu préféré des maîtres du monde (appelez les « Cabale » ou « illuminatis » comme vous voudrez) est de cacher leurs secrets et leurs plans « en pleine vue » de tout le monde, à travers l’utilisation du symbolisme (symboles magiques occultes).
Ceci a commencé depuis bien avant Hollywood, dans des gravures de pierres, encrypté dans des livres, des constructions de temples ou de cathédrales, jusque dans la construction même de villes entières comme Washington ou le Vatican.
De nos jours, ils les cachent leurs secrets et plans dans le logo de leurs entreprises, les édifices publiques, leurs émissions de TV et bien entendu dans les films Hollywoodiens, les clips des chanteurs.
Hollywood veut dire « le bois sacré » en référence au bois de houx utilisé par les druides, Hollywood, c’est la baguette magique qui présente l’illusion au peuple. Le nom de cette ville n’est pas un hasard, elle a été construite par une communauté de Druides à l’origine.
La fonction première d’une baguette magique est de créer des sortilèges pour ensorceler les personnes.
Les fondateurs des studios de cinémas étaient à l’origine tous des membres soit de la Cabale voir définition sur wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Kabbale, soit des membres illuminatis, Prieuré de Scion et autre chevaliers de la croix de Malte… bref tous de la mafia mondialiste et élitiste.
Ces fondateurs furent financés par les banques illuminatis et donc contrôlées par elles.
L’exemple le plus connus des déviants pervers et occultes d’Hollywood est Walt Disney. Il  était le meilleur ami de Richard Nixon, Il était membre du Prieuré de Zion*, Illuminati (Disney est l’une des 13 familles des illuminatis) et franc maçon du 33eme degré. Il remplissait ses dessins animés de symboles maçonniques et d’images subliminales pédophiles pour préparer les enfants au nouvel ordre mondial.
Ils glissent des dessins pornographiques dans leurs dessins...
* Résumé des Protocoles des Sages de Sion :
En texte :
----------------------
D'autres cinéastes ont voulu dans leurs films nous dire la vérité comme dans Star Wars, les derniers épisodes d'X Files, le film "Contact" et la machine à voyager dans le temps qu'utilise la Cabale. ...
-----------
Beaucoup de vedettes qui ne voulaient pas ou plus servir les illuminatis ont été assassinés : Marilyn Monroe, Michael Jackson, John Lennon, Bob Marley, Whitney Houston, tous ceux, très nombreux, qui sont soit disant morts d'over dose.
Ils ont aussi tués Claude François qui voulait mener sa carrière seul :
Claude François - Magnolias for ever
Balavoine et Coluche, ça vous savez....
Je viens d'avoir l'information que Michel Berger a lui aussi été assassiné. Ils ont la technologie pour provoquer les crises cardiaques.

Le paradis blanc - Michel Berger 
Michel Berger et Daniel Balavoine - La minute de silence (1983)
Coluche si maman si avec michel berger au piano 1980