mardi 28 juillet 2015

++28/07 - UN VAISSEAU INTERSTELLAIRE SECRET 
UTILISE UNE PROPULSION 
SUPRALUMINIQUE À TACHYON. 



Ecrit par le Dr Michael Salla, le 16 juillet 2015

Une flotte de vaisseaux spatiaux a été construite en secret en utilisant une propulsion à tachyons qui permet le voyage interstellaire à des vitesses supraluminiques. C’est la conclusion étonnante qui émerge des divulgations d’un lanceur d’alerte qui prétend avoir passé 20 ans au service de plusieurs programmes spatiaux secrets. Corey Goode a dit qu’il a servi pendant 6 ans sur un vaisseau capable de voyage interstellaire nommé d’après un célèbre physicien et théoricien allemand, qui a postulé l’existence de particules supraluminiques appelées tachyons.

Dans une interview du 4 avril, Goode a décrit comment il avait été recruté au service d’un programme spatial secret appelé Solar Warden qui a été initialement élaboré par la Marine américaine : «Solar Warden était effectivement à l’origine un programme important de la Navy avec une implication ultérieure de l’Air Force.» Il a poursuivi en décrivant Solar Warden comme possédant des vaisseaux spatiaux aussi bien militaires que de recherche scientifique, et dit qu’il avait servi à bord d’un de ces derniers.

Je n’ai été affecté qu’au vaisseau de recherche ASSR-ISRV (pour Auxiliary Specialized Space Research / Recherche Spatiale Spécialisée Auxiliaire / Interstellar-Class Vessel / Vaisseau de Catégorie Interstellaire) Arnold Sommerfeld pendant un peu plus de 6 ans.
       
Il peut sembler bizarre que Goode ait servi sur un vaisseau spatial faisant partie d’un prétendu programme Solar Warden portant le nom d’un physicien et théoricien allemand qui a vécu de 1868 à 1951. Il est évident que Sommerfeld a dû réaliser quelque chose de remarquable pour avoir donné son nom de façon posthume à un vaisseau faisant partie d’un programme spatial secret créé par la Marine américaine.

Arnold Sommerfeld est connu pour avoir supervisé plus de gagnants du prix Nobel de physique que n’importe quel autre dans l’histoire. C’est assurément remarquable mais certainement pas suffisant pour donner son nom à un vaisseau spatial interstellaire appartenant à un autre pays. Sommerfeld est également connu comme le premier à avoir postulé l’existence de particules supraluminiques plus tard appelées «tachyons». 

Voici un résumé du développement des particules tachyons en physique théorique :
Les tachyons sont supposés constituer une catégorie de particules capables de se déplacer plus vite que la vitesse de la lumière. Les tachyons ont d’abord été postulés par Arnold Sommerfeld et baptisés par Gerald Feinberg. Le mot tachyon provient du grec tachus, signifiant «rapide». Les tachyons possèdent des propriétés étranges selon lesquelles en perdant de l’énergie, ils gagnent en vitesse. Par conséquent, quand les tachyons gagnent en énergie, ils ralentissent. La vitesse la plus basse d’un tachyon est la vitesse de la lumière.

En 1910, Albert Einstein et Arnold Sommerfeld ont mené une expérience complexe impliquant un appareil théorique qui a plus tard été appelé ‘l’antitéléphone tachyonique» :

Un antitéléphone tachyonique est un appareil hypothétique en physique théorique qui pouvait être utilisé pour envoyer des signaux dans son propre passé. En 1907, Albert Einstein présentait une expérience complexe sur la manière dont des signaux plus rapides que la lumière pouvaient mener à un paradoxe de causalité, qui a été décrite par Einstein et Arnold Sommerfeld en 1910 comme un moyen de «télégraphier dans le passé».

Un vaisseau spatial capable d’utiliser un appareil à tachyons pourrait atteindre des vitesses supraluminiques en «télégraphiant dans le passé». Cela signifie qu’une propulsion à tachyons basée sur l’idée d’Einstein-Sommerfeld d’un «antitéléphone tachyonique» pourrait rendre le vol interstellaire possible. Le vaisseau pourrait parcourir de grandes distances en termes d’années-lumière et essentiellement «télégraphier dans le passé» dans un temps légèrement antérieur à celui de son départ pour sa destination. Ce processus est joliment illustré par le petit poème paradoxal suivant :

Il était une fois une jeune dame nommée Eclair,
Dont la vitesse était bien supérieure à la lumière.
Elle est partie un jour, vive
D’une manière relative
Pour revenir la nuit précédente !  

Alors que la plupart des physiciens pensent que «des particules plus rapides que la lumière ne peuvent pas exister parce qu’elles ne sont pas cohérentes avec les lois connues de la physique», les révélations de Goode laissent supposer qu’il en est autrement. Son service supposé à bord d’un vaisseau spatial de capacité interstellaire nommé d’après Arnold Sommerfeld suggère que des moteurs à tachyons ont été développés et qu’ils sont actuellement utilisés.

Il existe des preuves abondantes circonstancielles qui viennent à l’appui du témoignage visuel de Goode. En outre un second témoin oculaire a récemment autorisé la publication d’un résumé de ses propres expériences des programmes spatiaux secrets, apportant ainsi un soutien supplémentaire aux déclarations incroyables de Goode. Tout cela suggère que les révélations de Goode selon lesquelles il a servi sur le «ASSR Arnold Sommerfeld» constituent une preuve accablante que des moteurs à tachyons ont été développés pour une catégorie classée top secret de vaisseaux interstellaires dont on attend toujours que l’existence soit révélée au monde.

© Michael E. Salla, Ph.D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire