dimanche 28 juin 2015

28/06 - ARABIE SAOUDITE/YEMEN :
20 OFFICIERS ISRAELIENS TUÉS. 

Des dizaines d’officiers israéliens, des Saoudiens tués dans des attaques aux missiles au Yémen.

TEHERAN (FNA) : Mercredi, un responsable supérieur de la sécurité a annoncé que, au total, 20 officiers israéliens et 63 militaires et gradés saoudiens ont été tués, ainsi que de nombreux autres faits prisonniers, lors d'une opération militaire spéciale du mouvement yéménite Ansarullah contre la base aérienne d’Amir Khalid, au sud de l'Arabie saoudite.
  
«La semaine dernière, soutenus par l'armée yéménite, les combattants d’Ansarullah ont frappé la base aérienne d’Amir Khalid, dans la région de Khamis al-Mushait, au sud de l'Arabie Saoudite, avec un missile scud et plusieurs missiles Najm al-Saqeb (Striking Star), tuant plus de 20 officiers supérieurs israéliens et 63 militaires saoudiens et en capturant 35 autres», a déclaré mercredi à FNA Mehdi Nasser al-Bashi.
  
Précisant que les officiers israéliens étaient des espions du Mossad qui étaient dans la région pour épauler l'armée saoudienne, il a ajouté : «Au moment de l'attaque, les officiers israéliens élaboraient un plan d’attaque contre certaines régions du Yémen avec des armes interdites de fabrication israélienne.»
  
L'armée yéménite a pris pour cible la base militaire d’Amir Khalid, dans la région de Khamis al-Mushait, avec des missiles [dont un] Scud la semaine dernière.
  
L'armée saoudienne a prétendu avoir intercepté le Scud avec deux missiles Patriot, mais, rapportant qu’il avait touché la cible, la chaîne d’information en langue arabe Al-Mayadeen a produit une séquence montrant la frappe des missiles.
  
Suite à l'attaque, l'armée saoudienne a évacué les terminaux de passagers de deux aéroports dans les régions voisines.
  
Des rapports ultérieurs ont révélé que le commandant des forces aériennes saoudiennes, le lieutenant général Muhammad bin Ahmed al-Shaalan, a été tué par la frappe des missiles.
  
Plus tôt, aujourd'hui, un haut commandant d’Ansarullah confirmé que les forces populaires yéménites et l'armée ont bien tué le commandant de l’Air Force saoudienne dans l'attaque des missiles.
  
«Shaalan a été tué il y a cinq jours lors d’opérations spéciales de l'armée yéménite contre la base aérienne d’Amir Khalid, dans la région frontalière de Khamis al-Mushait, en Arabie Saoudite,» a déclaré mercredi à FNA le colonel Mohammad Salih.
  
«L'attaque contre la base aérienne de Khalid a été effectuée avec des missiles et des systèmes d'armes n’ayant rien de particulier ; l'opération a été planifiée par Ansarullah et l'armée yéménite l’a mise à exécution après qu’Ansarullah lui ait confirmé la présence de Muhammed Shaalan sur la base aérienne de Khalid, dans la région de Khamis al-Mushait,» a-t-il ajouté.
  
Dans l’intervalle, le colonel Mohammad a déclaré que l'armée yéménite s’est également appropriée des systèmes d'armes avancés de fabrication américaine, après la prise de la base aérienne saoudienne de Khalid, suite à la frappe des missiles.
  
Mercredi dernier, citant le ministère de la Défense, l'Agence de presse saoudienne officielle a déclaré la mort du lieutenant général Muhammad bin Ahmed al-Shaalan, mais a prétendu que le commandant était mort d'une crise cardiaque lors d'un voyage de travail à l’extérieur du royaume.
  
À peine quelques heures plus tard, des sources bien informées à New York ont contesté le rapport de l’agence de presse saoudienne, et ont dit que le général avait été tué au Yémen lors de frappes de missiles.
  
Une source yéménite bien informée, qui a désiré garder l'anonymat, a déclaré à New York mercredi dernier que «Shaalan a été tué cinq jours plus tôt par l'armée yéménite lors d’attaques de missiles contre la région saoudienne de Khamis al-Mushait.»
  
Puis, plus tard mercredi, une autre source saoudienne bien connue a rejeté les rapports selon lesquels Shaalan est mort d'une crise cardiaque, et a révélé que son corps carbonisé montrait qu'il avait été tué lors d’une attaque de l'ennemi.
  
Jamal Bean a écrit sur sa page Tweeter que Shaalan et son équipe d'accompagnement ont été tués dans l'attaque aux missiles de l'armée yéménite, puisque leurs cadavres ont été brûlés par le feu d'une explosion.
Traduction Petrus Lombard


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire