vendredi 26 juin 2015

26/06 - LA FRANCE ÉCOUTÉE PAR LA NSA ?
IL EST TEMPS D’ACCORDER L’ASILE POLITIQUE

À EDWARD SNOWDEN ! 

Nos gouverne-ments nous espionnent, ils sont espionnés ! Normal !
On se croirait dans une cour de maternelle. 


Une spécialité américaine : les antennes dissimulées :

NSA: QUE CACHENT LES BÂCHES DE L'AMBASSADE AMÉRICAINES À PARIS? C'est la question que je me suis posée, la Place de la Concorde est devenue affreuse !
Jean-Marc Manach, co-auteur de l'article de Libération révélant les écoutes des Etats-Unis explique ce qui se cache sous les bâches en trompe-l'œil de l'ambassade américaines à Paris construites entre 2004 et 2005. Un système que les Etats-Unis utilisent dans d'autres pays et qui a l'avantage de ne pas filtrer les communications électromagnétiques et d'empêcher d'identifier les antennes, décrype Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense.


Wikileaks, Libération et Mediapart viennent donc de révèler que la NSA avait écouté les communications des trois derniers présidents français et de plusieurs membres de gouvernement entre 2006 à 2012.
Toutes classifiées «top secret», ces notes détaillent les dessous d’un espionnage obsessionnel de la France par les États-Unis sur des questions diplomatiques, de politique locale ou économiques de tous ordres. Que les États-Unis écoutent les principaux dirigeants d’un pays allié comme la France relève pour certains du secret de polichinelle.

L’information est désormais prouvée par des documents issus du cœur de l’appareil d’État américain. Surtout, les éléments que nous rendons publics révèlent l’ampleur jusqu’ici insoupçonnée de l’espionnage états-unien, réalisé en dehors de tout cadre judiciaire et de tout réel contrôle.
Des révélations qui ont incité François Hollande à convoquer ce mercredi un Conseil de défense «pour évaluer sur tous les plans la totalité des informations».

Mais il ne faut pas s’attendre à une réaction particulière de la part d’un gouvernement obéissant aux ordres de l’Oncle Sam. Et si la France accordait enfin l’asile politique à Edward Snowden ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire