samedi 25 octobre 2014

25/10 - LES ALIENS SONT PARMI NOUS,
POUR DES SCIENTIFIQUES CHINOIS.
Tant de personnes en parlent dans les vidéos de Projet Camelot. 
Les meilleures infos et les plus fiables.
Ici la présentation de Kerry Kassidy, "lanceur d'alerte":


En Chine, la passion pour les "objets volants non identifiés" (OVNIs) et les recherches extra-terrestres n'est pas l'apanage d'une petite poignée de doux rêveurs. Contrairement à la tendance occidentale de nier ces phénomènes, l'ufologie chinoise fait l'objet de toutes les attentions.

Ce ne sont pas à proprement parler des hurluberlus : 
  • le premier, Sun Shili, est un ancien officiel du ministère des Affaires étrangères chinois, actuellement président de la très sérieuse Société de recherche sur les OVNIs de Pékin. 
  • Le second, Shen Shituan, est le président de l'université aérospatiale de Pékin, spécialiste des fusées. Tous les deux sont persuadés, sur base des travaux du premier, que les aliens se sont déjà mêlés à la population terrestre.

Shen Shituan explique d'ailleurs que tous les cas rapportés de rencontres avec des extra-terrestres font l'objet de très sérieuses investigations : "Certaines observations sont réelles. D'autres sont clairement fausses, et pour d'autres encore ce n'est pas clair", assène-t-il.

Des recherches sans dogme ni tabou
Sun Shili pense, lui, avoir fait l'expérience d'un "contact rapproché" avec des aliens lors de la révolution culturelle, alors que, comme de nombreux intellectuels, il faisait l'ineffable expérience des travaux agricoles forcés. Ce qu'il avait un jour observé tandis qu'il se trouvait au labeur lui était d'abord apparu comme la manifestation d'un engin secret lié à la guerre froide. Plus tard, ses recherches lui ont fait prendre conscience qu'il s'était sans doute trouvé face à un OVNI.
Absurde ? Avec des yeux d'occidentaux : sans doute. Mais dans les pays de tradition bouddhiste, peu habitués aux dogmes intellectuels et religieux, la question des extraterrestres est prise très au sérieux et fait l'objet d'investigations on ne peut plus officielles, avec l'aval et le soutien financier des autorités. Ainsi, la Société nationale pour les études extra-terrestres, fondée il y a 25 ans, réserve-t-elle la qualité de membre à des scientifiques et des ingénieurs disposant d'une expertise avérée.
Et les observation de phénomènes extra-terrestres ne cessent de se multiplier. Officiellement, les sociétés de chasse aux OVNIs compteraient 50 000 passionnés, mais il sont sans doute beaucoup plus nombreux à guetter les signes d'une rencontre du troisième type. Et une dizaine de rapports officiels faisant état d'objets volants non identifiés ont été établis depuis juin 2010.

"Ils" sont déjà là
Pour Sun Shili, c'est très clair : les aliens sont déjà parmi nous. Diable ! Ce pourrait donc être ce voisin légèrement inquiétant qui nous observe avec un air hésitant entre l'intérêt et la concupiscence ? Ou cette jeune femme à l'apparence anodine mais qui provoque de drôles de sensations lorsqu'on s'en approche un peu trop près...?  Le scientifique chinois croit pour sa part que ces aliens sont descendus parmi nous pour nous transmettre des informations, même pendant notre sommeil. Sa théorie postule que, comme 80% des nouvelles inventions proviennent des rêves de leurs inventeurs, c'est peut-être par le moyen du rêve que les aliens nous communiquent leurs connaissances. Et, précise-t-il, "s'ils nous les donnaient d'un seul coup, nous ne serions pas capables de le gérer".
Sun Shili est tellement persuadé du bien fondé de sa théorie qu'il est déjà prêt à rencontrer ses futurs amis venus de l'espace. Il fait d'ailleurs partie de la délégation internationale de 21 personnes qui s'est chargée de créer le premier contact en cas de visite impromptue.
Navigation interstellaire contrariée

Et, tenez, justement : en janvier 2010, le monde de l'ufologie plus ou moins officielle s'attendait à des révélations cruciales de l'administration Obama à propos de contacts extra-terrestres. Selon de nombreux "spécialistes", Barack Obama, tout juste auréolé du prix Nobel de la paix, aurait alors acquis la légitimité pour annoncer ce que beaucoup -bien sûr- savaient déjà. Il faut bien constater que "l'annonce imminente" se fait encore attendre. Peut-être les aliens se sont-ils perdus en chemin, ce qui prouverait qu'à tout le moins ils n'ont pas encore inventé le GPS. Et ça, finalement, c'est plutôt bon pour l'orgueil des humains.

Thomas Nagant avec Slate.fr 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire