jeudi 11 septembre 2014

11/09 – EN FINIR AVEC CE GOUVERNEMENT de MARIONNETTES


Nous sommes dirigés par des robots et sommes nous même devenus des robots qui leur obéissent. Le temps est venu de nous réveiller et de nous gérer nous-mêmes. Des personnes comme Etienne Chouard sont prêts à nous aider.

Tous nos hommes politiques on subit un lavage de cerveau et sont sous manipulation mentale. Certains sont formés au berceau.
Comme expliqué dans un ancien article, il leur est offert un séjour dans un hôtel chic en Israël où ils subissent cette manipulation. Ils deviennent des robots aux ordres.
Des personnes qui les ont connu personnellement avant disent que ça n’est plus la même personne.
Quelques-uns sont même remplacés par des clones. C’est de plus en plus courant et nous, nous somme remplacés par des machines et éliminés petit à petit.
La guerre est sournoise, mais, elle est réelle et nous en arrivons à l’étape finale.

Ici, à nouveau, le livre d’ Emmanuel Ratier : Le Vrai Visage de Manuel Valls.
Un article :

Le livre :
Le Vrai Visage de Manuel Valls, par Emmanuel Ratier
En moins de trois ans, Manuel Valls est passé de l’anonymat (5,6 % lors de primaire socialiste de 2011) à Matignon. L’histoire de Manuel Valls est une espèce de bluff très largement reconstruit :
Issu de la plus haute bourgeoisie catalane par son père et d’une famille suisse enrichie dans le trafic de l’or par sa mère, ce fils d’un célèbre peintre catalan nullement anti-franquiste a grandi dans un milieu huppé, dans une maison située en face de l’île Saint-Louis. Ce qui lui a permis de fréquenter le gratin des beaux-arts mais aussi de la politique. Dès ses 18 ans, alors qu’il n’était même pas encore naturalisé français, il a passé un accord secret, appelé « pacte de Tolbiac », avec deux camarades au très brillant avenir : Stéphane Fouks, aujourd’hui pape des communicants socialistes et responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, et Alain Bauer, ancien Grand Maître du Grand Orient de France et ponte de la sécurité urbaine. Son ascension doit beaucoup à ces deux hommes avec lesquels il est demeuré étroitement lié.
Le nouveau Premier ministre…
… est aussi l’incarnation même du nouveau Parti socialiste tel que défini par son think tank Terra Nova :
un pur apparatchik rompu aux jeux d’appareil, à la fois « boboïsé », social-démocrate modéré en apparence mais surtout haineux vis-à-vis de ses adversaires politiques, prêt à toutes les compromissions avec les milieux sarközystes recentrés, libéral rallié au mondialisme, à l’européisme, au métissage et au multiculturalisme. Ce que d’aucuns pourraient appeler l’« after-socialisme » ou socialisme « à l’eau de rose ». Il est bien évidemment membre du club d’influence Le Siècle, mais aussi du groupe mondialiste de Bilderberg. Semblable aux néo-cons américains, en général venus de l’extrême gauche, il est également un soutien fanatique d’Israël, pays avec lequel il s’est déclaré « éternellement lié ». C’est cet individu qui se voit évidemment trôner en 2017 ou 2024 à la présidence de la République.
Table des matières :
Introduction - Manuel Valls par lui-même et par les autres - L’entourage familial de Manuel Valls - Issu de la grande bourgeoisie conservatrice catholique catalane - Un père nullement « réfugié anti-franquiste » - Une famille maternelle enrichie par l’exploitation de l’or colonial - La misère : grandir dans une maison du Marais, face à l’île Saint-Louis - Une seconde femme très ambitieuse - Un pur apparatchik de la politique - Le « pacte de Tolbiac » - Marginaliser le PCF et les gauchistes avec l’alliance socialistes-lambertistes - Initié franc-maçon très jeune - De Rocard à Hollande en passant par Jospin - Membre des cénacles mondialistes - Évry, ou la « petite république vallsienne » - Manuel Valls, Israël et la communauté juive - Manuel Valls, ministre de l’Intérieur - Place Beauvau - Son équipe rapprochée - Une action catastrophique - La répression de La Manif pour tous - La haine des nationaux - Alain Soral et Dieudonné, ennemis publics numéros 1.

Et cette vidéo où tout le dossier Valls est super bien résumé :

- Faites tourner cette vidéo sur les réseaux.
- Achetez ce livre et faites le tourner.

Son livre : Au cœur du pouvoir
Enquête sur le club le plus puissant de France

Une vidéo - Club le Siècle - réseau politique occulte france.
Le Siècle est un club, fondé en 1944 par Georges Bérard-Quélin, réunissant des membres influents de la « classe dirigeante » française. On y retrouve des hauts fonctionnaires, des chefs d'entreprises, des hommes politiques de droite ou de gauche, des syndicalistes, ou encore des représentants du monde de l'édition et des médias de premier plan. En 2005, le Siècle comptait 580 membres et 160 « invités » qui attendaient une décision sur leur demande d'admission.
Il s'agit d'une association loi de 1901 ayant son siège au 13 avenue de l'Opéra, dans le 1er arrondissement de Paris. Chaque dernier mercredi du mois les membres du Siècle se réunissent à l'Automobile Club de France, place de la Concorde, dans le 8e à de Paris. 

Autres livre :
Emmanuel Ratier - Les guerriers d'Israël

Emmanuel Ratier - Mystère et secrets du b'naï b'brith

Emmanuel Ratier sur le gouvernement Valls 2
Emmanuel Ratier revient sur les enjeux de la démission du gouvernement. Il explique la crise politique, économique et les raisons de l'arrivée d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie. 
http://www.dailymotion.com/video/x24rxmp_emmanuel-ratier-sur-le-gouvernement-valls-2_webcam

Valls II : le gouvernement Rothschild à la manette

Le gouvernement « de combat » de Manuel Valls n’aura duré que 147 jours. On fait le ménage et on ressert les rangs au sein de l’équipe mais on garde le cap, c’est à dire droit dans le mur.
En l’espace de deux ans, trois gouvernements se sont succédés pour un résultat calamiteux dans tous les domaines : augmentation du chômage, de la pauvreté, de l’insécurité et des impôts ; soumission à l’Union Européenne, à la finance, à la politique des États-Unis et d’Israël ; adoption du Mariage pour tous, du pacte budgétaire européen ; les mensonges sur la reprise économique, sur l’inversion de la courbe du chômage, et sur un projet « social »…

Malgré ce désastre, le message de l’exécutif après le remaniement n’est pas de changer de direction mais d’aller encore plus loin dans ce désastre :
La nomination d’Emmanuel Macron, ancien banquier à la Banque Rothschild et membre des cénacles mondialistes.
Après ses études à l’ENA il fut inspecteur général des finances en 2004, puis il poursuivit sa carrière à la banque Rothschild de 2008 à 2012. Après la victoire à la présidentielle de 2012 de Flamby Hollande, il devint secrétaire général adjoint de la présidence de la République jusqu’au remaniement d’août 2014. La Finance que notre président devait combattre fait partie de son équipe rapprochée.
Emmanuel Macron, inspecteur des Finances, âgé de trente-deux ans, est entré chez Rothschild fin 2008. Recruté par François Henrot, il est intervenu dans des opérations concernant les médias, notamment la recapitalisation du journal Le Monde. Il couvre également l’industrie agroalimentaire et a dernièrement travaillé sur le deal Atos-Siemens, annoncé en début de semaine. Il est membre de la commission Attali.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire